Free : le bon samaritain

Free

Comme beaucoup de geeks, j’ai longtemps reconnu le mérite de Free à proposer des innovations réellement intéressantes, notamment sur la Freebox Révolution. Lorsque j’ai déménagé sur Paris en avril 2010, je n’ai pas hésité une seconde à m’abonner chez Free et payer 120€ (ça pique !) pour obtenir (rapidement contrairement à beaucoup) la Freebox Révolution.

Décembre 2010, un message d’information est affiché en bas de mon immeuble m’informant que Free a du retard sur la pose de la fibre et que tout devrait être bon courant janvier 2011. Ayant découvert cela par hasard, je prend cela comme une bonne et agréable surprise. Nous sommes le 31 Janvier 2013 et je n’ai toujours pas la fibre optique … Mais bon, pour être honnête, c’est vraiment pas cela qui m’a décidé à faire cet article.

Pour ma part, la rupture a débutée avec le lancement de Free Mobile. Baser une communication et le lancement d’une offre mobile sur la dénigrement des concurrents, franchement j’ai trouvé cela d’un niveau bien bas pour quelqu’un qui est « hyper confiant » sur le développement de ce nouveau service. J’étais convaincu avant la keynote et je pensais passer chez Free Mobile, puis j’ai vu le show de Xavier Niel … Dénigrement des concurrents donc, mensonges, contradictions, et par dessus tout, gros fail avec une indisponibilité du portail web durant 24h, minimum, pour la majorité des gens. C’est sans compter sur les retours négatifs de nombreux nouveaux clients qui se retrouvent dans téléphone pendant (au moins) quelques jours, avant de récupérer leur nouvelle carte SIM ou en attendant que le portage soit effectif.

Jusque là, même si les critiques fusaient et que je n’avais pas apprécié le discours de Xavier Niel, cela ne me concernait pas plus que cela. N’étant chez Free que pour ma connection ADSL, les problèmes sont apparus plus récemment.

Youtube tout d’abord. Même si j’ai plutôt tendance à utiliser Dailymotion, être incapable de regarder une vidéo sur Youtube depuis sa connection ADSL en 2012, je trouve cela plus qu’inadmissible. Quand je repense aux critiques qu’à reçu Orange avant que ses problèmes de peering soient résolus avec Cogent, franchement le service n’était pas aussi dégradé qu’il peut l’être chez Free.

Mais Xavier Niel, non content d’être dirigeant et actionnaire majoritaire de la société qui fait le plus de bénéfices en France sur la vente d’une connection ADSL, a décidé qu’il ne lachera rien et qu’il irait jusqu’au bout dans son bras de fer avec Google. Pourquoi pas ! Je me serai arrêté ici, si pour mettre la pression sur Google, Free n’avait pas décidé de mettre en place du filtrage sur la pub, sans faire de communication dessus et surtout, sans permettre aux utilisateurs de paramétrer eux-même ce système de blocage (visiblement effectué par DNS). Le FAI si cher aux geeks vient de faire, d’après moi, une grosse erreur de stratégie. Être le premier opérateur en France à faire du filtrage arbitraire sans laisser le choix à ses clients, cela va à l’encontre du principe de neutralité d’internet. Pour tous ceux qui défendraient ce système de blocage, qui peut en effet paraître intéressant pour l’internaute (Adblock), sachez juste que ce filtrage concerne principalement Google, ses filiales et ses régies partenaires. L’ensemble des régies publicitaires travaillant avec Free ou Xavier Nieil ne sont pas filtrées.

Prenez par exemple le site du Monde, dont Xavier Nieil est actionnaire, la publicité s’affichera toujours aussi bien que vous ayez activé le blocage de la publicité, ou non… Alors quand j’entends ce cher Xavier déclarer qu’il laissait le choix à ses clients, j’ai cru à un montage …

Bref je vais essayer de conclure et de ne pas broder des heures, mais il y aurait potentiellement encore beaucoup à dire sur le cas Free. Quoi qu’il en soit, je prévois de changer de FAI dans les prochains mois et de ne plus lacher un centime à une société dont la communication tend à nous faire croire que c’est une association à but non lucratif, voir une organisation humanitaire alors que c’est l’une des sociétés en France qui cherche le plus à réduire ses couts, qui n’a aucune infrastructure, qui a délocaliser une grosse partie de ses activités à l’étranger et qui se sert du réseau des autres pour vendre un service qui n’est pas neutre, qui fonctionne à moitié et le tout avec un SAV quasi-inexistant et incompétent (ce qui s’explique en partie par le fait que Free utilise le réseau de FT).

Pour conclure, je rend malgré tout hommage à Xavier Nieil, très bon communicant, qui a réussit à se faire passer pour un bon samaritain au yeux de beaucoup, alors qu’il n’agit que dans son propre intérêt et celui de son porte-feuille. A bon entendeur !

7 comments

  1. Franck dit :

    Merci pour cet article.
    Une petite remarque: le blocage de pub concernait effectivement Google et ses partenaire, mais laisser passer toutes autres pubs, pas uniquement celle de partenaire de Free.
    Et oui pour moi Xavier Niel est un bon samaritain, car en s’intéressant à son portefeuille il s’est aussi intéressé a celui de nombreux français. Avez-vous oublié les abonnements à 90€ les qq heures de communication, et les opérateurs qui se saignaient pour ‘offrir’ un forfait pour RMIste à 10€ les 40 minutes ?
    Quand a la fibre intéressez vous à la raison pour laquelle votre immeuble/quartier n’est pas encore câblé et pourquoi Free passerait stupidement à coté d’une manne financière…

  2. NRE dit :

    Non je n’ai pas oublié le prix des abonnements, mais ils n’étaient pas tous à 90€.

    Oui Free a cassé le prix des forfaits mobiles, c’est pas une mauvaise chose, mais à quelle prix ? Ils utilisent un réseau qu’ils n’entretiennent pas, qu’ils ne financent pas et sur lequel ils n’assurent aucun support…

    Alors oui les prix ont été baissés par tous les opérateurs et tant mieux, mais cela va se solder par des licenciements et une baisse des services proposés et de leur qualité.

    Le dernier rapport de l’ARCEP met en avant le fait qu’ils n’auraient « offrir » de telles conditions à Free Mobile et qu’ils avaient désormais une position préférentielle et avantageuse par rapport aux autres opérateurs en raison des contraintes définies par l’ARCEP à l’époque …

    Au moins l’ARCEP a le mérite de reconnaitre ses erreurs.

    J’aurai pu également évoquer le bridage des fichiers multimédia sur les forfaits mobiles 😉

    • Franck dit :

      Je veux pas créer une polémique, mais je me doit de relever quelques petites remarques qui me semble pas tout à fait exactes: Free a son propre réseau qu’il finance à 100% sur ses propres fonds et qu’il entretient bien sur, et utilise là ou il ne peux pas encore placer ses antennes le réseau d’Orange (entretenu par Orange cqfd), utilisation dont il aimerait se passer car payée au prix fort…
      Et si les (autres) opérateurs appliquent en ce moment des plans de licenciement décidé AVANT l’arrivé de Freemobile, Free à créé plusieurs milliers d’emplois dans la profession, (et en France, pas décentralise comme les SAV de la concurrence).
      Et évoquons les bridages de fichiers multimédias: cela concerne UNIQUEMENT le cas de Youtube (Google), gros gourmand en bande passante qui refusait jusqu’à présent de financer une partie du matériel permettant une meilleur diffusion de ses lucratives vidéos. SFR semble aussi souffrir du problème malgré les accords passés avec Google. Mais le problème semble en passe d’être réglé pour ces deux opérateur il me semble.
      Tout cela peux se vérifier sur le web (très nombreuses sources).
      Mais soyons honnête, Free soufre d’une communication maladroite doublé d’un sempiternel dénigrement de la concurrence.
      Amicalement.

      • NRE dit :

        Free n’a pas de réseau ADSL et comme indiqué dans l’article, est la société qui fait le plus de bénéfice sur la vente d’un abo ADSL. Free n’a pas un réseau mobile suffisant pour répondre aux MVNO, ce que l’ARCEP décrie dans l’un de ses derniers rapports, ce qui pose un problème de respect de la concurrence. Et le prix payé par Free pour accéder au réseau Orange est défini par l’ARCEP et il est plus bas que lors des précédents accords de sous-location de réseau mobile entre opérateur français, toujours selon l’ARCEP …

        Free a créé très peu d’emploi en France et délocalise lorsque, FT par exemple, relocalise son SAV en France, vous êtes mal informés.

        Le bridage des fichiers multimedia, je parle sur les forfaits mobiles. Il a été prouvé que depuis le réseau mobile, en mode data ou non, le téléchargement ou l’accès à un fichier multimedia est bridé : http://www.freenews.fr/spip.php?article12659

        Je suis d’accord sur la communication maladroite, par contre le dénigrement de la concurrence est l’objet même de l’ensemble des communication faites par Free, n’inversez pas les rôles. Regarder de nouveau la conférence sur le lancement de Free Mobile …

        • Franck dit :

          Vendre un produit qu’il n’aurait pas ! ils sont encore plus fort qu’on pourrait l’imaginer. Free n’a pas de réseau adsl ??? tient donc.

          Juste une petite remarque, comme indiqué dans le test sur les fichiers multimédia, qu’il a été réalisé en itinérance sur une antenne mobile ORANGE… détail important quand même car non vérifié sur une antenne Freemobile.

          Si Free délocalise ça serait intéressant de savoir ou. Je pense que ça serait bien de les avertir, sans doute des employés qui partent en vacance sans le dire. Vous avez des sources autres que les Syndicats qui le suppose ?

          • NRE dit :

            Effectivement j’ai dis une pseudo-bêtise. Free sous-loue le réseau FT hors dégroupage total.

            Concernant le bridage des fichiers multimedia, effectivement il n’est constaté que depuis les antennes Orange. Deux points : Xavier Niel a reconnu le bridage et a déclarer travailler sur ce point (au final il est évident que ce bridage est présent pour éviter d’avoir des gros volumes de data sur les antennes Orange et donc de payer). D’autre part, puisque Free couvre 50% de la population avec son réseau mobile, les 50% restant sont donc bridés. Et non ce n’est pas Orange qui fait le bridage 🙂

            Pour le délocalisation, je vous laisse chercher sur Google. La Freebox est fabriquée en Chine par exemple. La majeure partie du SAV est en France, mais Xavier Niel vient d’annoncer une possible délocalisation. http://www.google.fr/search?q=délocalisation+free

          • Franck dit :

            Non non Free (ou SFR, Bouygues,..) ne sous-loue pas à FT (qui maintenant s’appelle Orange d’ailleurs) la boucle local qui ne lui appartient plus. Il y a effectivement une rémunération pour l’entretient des fils. Les opérateurs, Free en tête, dégroupe massivement.

            Comme quoi en cherchant plus on se rencontre qu’il y a beaucoup de ragot sur le web (la concurrence doit y être pour quelque chose) et qu’il faut arrêter de les colporter. Free ne délocalise pas. Et si les freebox était au début fabriquées (assemblé plutôt) en France elle le sont maintenant en Chine, comme tous ceux de la concurrence, et comme nos téléphones portables, télévisions, ordinateurs… je pense pas que Xavier Niel en soit le responsable.

            Enfin bref, je pense que je vais arrêter là car le débat peux n’en plus finir, et on va finir par penser que j’ai des action chez Free, ce qui n’est absolument pas le cas 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :